Paiement en 3X sans frais à partir de 100€ d'achat
10% offert lors de l'inscription à notre newsletter

Bonanza Paris devient partenaire avec la Maison des Femmes

La Maison des femmes de Saint-Denis soigne et accompagne, depuis juillet 2016, les femmes en difficultés ou victimes de violences et leur propose un parcours complet de soins, ainsi qu’un accompagnement social et juridique. 


Les patientes bénéficient également d’une prise en charge corporelle et de multiples ateliers d’amélioration de l’estime de soi. 


Aujourd’hui, elle accueille entre 50 et 80 femmes par jour. 

15 % des bénéfices des ventes du collier Ally et Holy seront reversés à l'association

« Je conçois les femmes comme des êtres charnels et ingénus dotés d’une puissance émotionnelle inestimable. J’aime imaginer des personnages et les histoires qui les accompagnent. 


De nature très rêveuse et romantique, je m’amuse à observer et cerner les femmes qui m’entourent. 

Les femmes sont pour moi des créatrices d’émotions ! 

Ce sont ces émotions qui les font vivre, créer, aimer et ainsi perpétuer une féminité qui leur est propre mais dont elles sont en train petit à petit de se dissocier. 


Comme le dit si bien Simone de Beauvoir « On ne naît pas femme : on le devient. »


Elles m’ont appris que la féminité qu’elles ont créée ne se limite pas à leur corps au contraire.

La féminité est aujourd’hui accessible à tous » .


Chloé Bechini

Fondatrice & créatrice

MANIFESTE 

Ghada Hatem Gantzer

" J’ai rêvé que les femmes, qui sont tout à la fois la moitié du ciel, l’avenir de l’homme et le sel de la terre si l’on en croit les poètes, étaient devenues des êtres humains, libres, égaux et fraternels. J’ai rêvé qu’elles quittaient leurs habits de sorcière. J’ai rêvé qu’elles n’étaient plus de simples matrices productrices de chair à canon, des variables d’ajustement, des faire-valoir ou des souffre-douleurs. J’ai rêvé que leurs cheveux, leurs bras, leurs jambes n’étaient plus des incitations aux violences. J’ai rêvé que leurs maris, leurs frères, leurs mères n’avaient plus droit de vie et de mort sur elles. J’ai rêvé que leur sexe à la naissance ne les condamnait plus à une mort immédiate.


J’ai rêvé que leur hymen n’était plus la partie la plus importante de leur anatomie. J’ai rêvé que leur clitoris n’était pas un pénis à extirper. J’ai rêvé qu’elles avaient droit au plaisir, à la séduction, à l’autonomie, au pouvoir. Les femmes ne doivent plus être la plus grande minorité opprimée vivant sur terre ! Parce que les femmes sont vos compagnes Messieurs et aussi des mères en devenir. Parce que leurs enfants sont les citoyens de demain et qu’elles sont leurs toutes premières éducatrices, Parce que le monde sera ce qu’ils en feront et que nous sommes responsables des conditions dans lesquelles elles les mettent au monde et les aident à grandir." 

En savoir plus sur la maison des femmes.

Ne manquez rien de notre actualité

-10%
sur votre première commande
Et suivez les actualités de Bonanza Paris en vous inscrivant à notre newsletter.
Non merci

Disponibilité